S'évader

Guy de Maupassant fait l’acquisition de ce traîneau hollandais en bois sculpté entre 1882 et 1886 pour son appartement de la rue Montchanin, près du parc Monceau. Très vite, ce traîneau en bois sculpté devient l’objet de curiosité du salon de l’écrivain.

Montchanin LeNatur

Dans la presse, les journalistes expriment leur étonnement face à cette caisse recouverte de soi bleu dans laquelle l’écrivain aime écrire.

« De ses voyages il a rapporté des tapisseries superbes, de remarquables échantillons de porcelaine de Saxe et surtout un traîneau hollandais qui occupe le milieu de son cabinet de travail et qui fait un siège d’une merveilleuse originalité ». SERGINES, 1891, « Les Échos de Paris », Les Annales politiques et littéraires

« Notre rédacteur est reçu par un valet de chambre qui le conduit à travers un couloir tendu de toiles de Gênes, à un grand cabinet de travail […] En face, chose curieuse un grand traîneau hollandais en bois sculpté capitonné de bleu-clair, et faisant l’office de chaise longue… ». Gabriel ASTRUC, 1885, Une visite chez Guy de Maupassant (La Journée, 15 décembre 1885).